Les polars qui venaient du froid

Avec le succès de la trilogie "Millenium" de Stieg Larson, le polar scandinave a récemment suscité un regain d'intérêt auprès des éditeurs et lecteurs.

Joe Nesbo Norvège
Harry Hole est un flic alcoolique et désabusé. A travers des enquêtes "marathon" , le héros parano de Nesbo s'attaque à la corruption, au racisme et à l'égalitarisme de façade d'une société prétendument pacifiée.

Gunnar Staalesen Norvège
De loin le polardeux norvégien le plus connu en France. Le fait qu'il ait autant biberonné à Simenon qu'à Chandler ou Hammett y est peut-être pour quelque-chose. Son héros, le détective privé Varg Veum, s'inscrit dans la tradition classique, plus proche de Philip Marlowe - en plus sentimentale - que des personnages d'Ellroy. Les intrigues se déroulent à Bergen, ville soigneusement décrite (où il pleut beaucoup).

Ake edwardson Suède
Ici, seuls les polardeux pointus le connaissent, mais Edwardson est aussi célèbre que Henning Mankell dans son pays. Ses romans se vendent là-bas à plusieurs millions d'exemplaires. Au menu : crimes sadiques et ritualisés comme dans Danse avec l'ange narrés par une écriture à la poésie étrange. Mieux : son héros n'est pas l'archétype du flic fatigué à l'alcool amer mais un belâtre fringué en Cerrutti qui fréquente un pasteur.

Stieg Larsson Suède
Comme Mankell, Larrson a vécu en Afrique où il a été témoin dans son plus jeune âge du conflit en Erythrée. Militant antisfasciste, il a été correspondant suédois des revues françaises, comme Réflexes et Expos. Traduite chez Actes Sud, sa trilogie Millenium s'est vendu à des millions d'exemplaires, déclenchant un véritable phénomène "Millenium".
A lire : Les trois volumes de la trilogie : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes, La Fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette, La Reine dans le palais des courants d'air.

A voir : Millenium, le film adapté de la trilogie de Larson par Niels Arden Oplev.